Circuit Bending

Musique bruitiste

1. Le concept

Depuis l’avènement de la musique électronique dans les années 50, quelques passionnés s’adonnent au circuit bending. Le principe est simple : il suffit de démonter et court-circuiter des jouets enfantins possédant une faible tension électrique et marchant sur pile. Grâce à ce procédé, ces amateurs peuvent découvrir de nouvelles tonalités de façon aléa- toire. Aussi appelé « noise music » (Musique bruitiste en français), ces sons sont répertoriés com- me « désagréables » pour la plupart. Ce que l’on souhaite obtenir dépasse le simple procédé d’écouter une chanson commune. Ils s’intéressent alors à la structure, son sens et les effets que l’auditeur peut percevoir. Du « bidouillage » pour certain, de la création pour d’autre, le circuit bending est à la fois une mode et un procédé controversé.

2. L’émergence

Le premier créateur s’appelle Reed Ghazala. Artiste travaillant sur la musique et les arts visuel depuis les années 5O, il découvre l’électronique en refermant son carton à dessin lorsque celui chute sur un jouet désossé. Il commence donc à travailler sur l’anti-théorie et l’aléatoire que la musique procure. Ses premiers travaux débutent en 67 où les noms et les formes évoquent le mouvement Hippies. Une déferlante de nouveaux artistes va donc immergée, s’amusant ainsi sur les jouets de l’époque. L’ardoise électronique étant la plus répandue et la plus simple à manipuler.
La MAO n’existant pas , le circuit bending va donc se démocratiser petit à petit ; une veine pour ceux qui voulaient faire de la musique électronique tout en récupérant des vieux objets usagés. Les artistes en tirent profit et certains vont allez encore plus loin. C’est le cas de Brian Duffy, le célèbre créateur de « Modified Toy Orchestra ». Classé en tant que musique expérimentale, le groupe se forme en Angleterre. Lors d’une interview il parle même de « nouvelles structures musicales », qu’il a su trouver dans ces jouets ; des sons « inédits » que la machine ne divulguait pas lors de son utilisation primaire.

3. Un art différent

Cette discipline ne porte que sur l’inconscient de l’utilisateur qui l’exploite. C’est en testant la machine et en la décomposant qu’on peux y trouver les sonorités non exploitées. Un passionné ne fouille que les vides greniers et magasin de dépôt vente, en y recherchant la perle rare qu’il n’aurait pas dans sa collection. C’est grâce à tel instrument que tel son est dé- finit. Une fouille sans cesse à l’imagination et au hasard. N’importe quelle machine peut servir de support du moment que celui comporte un minimum de circuit. Bon nombre d’artiste d’aujourd’hui ont été influencés par cette mode. Reviens des noms plus ou moins connus comme Aphex Twin, Kraftwerk ou encore le Belge Xavier Gazon, alias Playboy’s Bend. Certains y ont trouvé un véritable fond de commerce, d’autre ne l’exploite qu’en tant que passionné.

4. Pour conclure

En tant qu’amateur et passionné d’électronique depuis l’enfance, j’ai pu déjà m’introduire dans ce domaine. En effet, ce n’est pas aussi simple que l’on pourrait le penser. Une chose est sur c’est qu’il faut avoir un certain décalage de nos sens pour arriver à en faire quelque chose. Jai eu l’agréable surprise d’entendre des sons que je n’avait jamais perçu auparavant. Le circuit bend- ing est aussi efficace seul qu’à plusieurs. Lors de réunion entre amis, chacun peux s’adonner à écouter les divers instruments de chacun, émettant ainsi l’idée de créer une « mélodie » commune. Une chose est sûre c’est que l’on a tous touché un jour ou l’autre un jouet que l’on a trituré pendant un moment. Ce n’est pas du circuit bending mais de l’insouciance. Ce qui plus ou moins rapproche cette pratique à chacun. Tout le monde peut donc s’adonner à ce mouvement. Mais encore faut-il avoir l’oreille musicale et la patience pour arriver à créer. Nul doute que le circuit bending proviendrait de quelques scientifiques s’amusant dans leurs bureaux comme le célèbre inventeur de Pong, William Higinbotham. Alors à vous de jouer ! C’est le moment d’allez dépoussiérer ses vieux jouets d’enfants et de tester votre talent artistique.
Crédits: Google Image Tracks – Arte Dailymotion
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s