Flash sur le banc de touche ?

Flash ou Adobe Flash est une suite de logiciel utilisé pour les applications web, les jeux vidéos et les vidéos. Ces logiciels manipulent les graphiques vectoriels, les scripts ActionScript qui est un langage qui permet essentiellement une interactivité face aux animations, et des images bitmaps. Flash a été lancé en 1996. Il a alors été énormément utilisé dansLogo flash les pages internet pour les animations et les objets interactifs. Il permet également d’intégrer des vidéos en streaming sur une page web.
Flash permet ainsi d’avoir un contenu florissant, dynamique, tape à l’oeil et percutant. Cependant, il pose de nombreux problèmes. Un site en flash n’est pas ou peu référençable. Le référencement web est le fait d’inscrire dans l’index d’un moteur de recherche un site internet. Pour cela, le référenceur web a besoin de mots clefs. Or, les moteurs de recherche ne prennent pas correctement en compte les textes inclus dans un fichier flash. Alors, un site en Full Flash, c’est-à-dire entièrement en flash, donc contenant une seule page étant un mélange de tous les contenus du site, devient difficile à référencer.

En plus de ce problème de référencement, flash s’est retrouvé face à un autre problème. Pendant des années, Steve jobs, cofondateur et directeur iPadgénéral d’Apple Inc, a montré son opposition quand à l’installation de Flash sur ses téléphones iPhone et ses tablettes iPad. Il a expliqué sa position en six arguments. Il considère que flash est 100% propriétaire alors que lui veut favoriser les standards ouverts. Il explique également qu’il n’a pas besoin de flash étant donné qu’avec HTML5 et le format H.264, on peut accéder à l’ensemble du web. De plus, flash n’est ni stable, ni performant, ni sécurisé, donc il craint que la mauvaise image de flash déteigne sur ses produits. Au niveau matériel, flash n’est pas utilisable selon lui car il réduit la durée de vie de la batterie. De plus, flash est conçu pour les PC pourvus de souris. Il est donc inadapté aux écrans tactiles. Et enfin, il estime que flash ne permet pas de tirer le meilleur de leur plate-forme. Évidemment, tous ces points peuvent être contredits. C’est une guerre entre Apple et Flash qui a fait coulé énormément d’encre.
Mais en novembre 2011, Adobe Systems, l’éditeur du logiciel flash, annonce que ce dernier ne sera plus présent sur les smartphones et les tablettes. Il se retrouve ainsi du côté d’Apple et explique qu’il va plus s’attacher au HTML5 et à toutes ses ressources. Surement qu’il était impossible pour eux d’être absent de plus de 70% des tablettes vendues à cette période, l’Ipad étant la plus vendue.
En septembre 2011, Microsoft a également annoncé que les tablettes supportant Internet Explorer 10 ne pourront plus lire du flash. Il est expliqué qu’une version sans plugin améliore la durée de vie de la batterie et la sécurité, et que pour aller de l’avant, il faut utiliser la nouvelle mise à jour HTML5 qui permet de faire des animations sans utiliser flash.

Dans cette guerre à flash, des nouveautés interviennent. Adobe a lancé flash 11 qui innove est intègre de l’accélération matérielle pour l’affichage 2D et 3D. Flash n’en reste pas pour le moins présent sur les PC et sur le web, même s’il est considérablement moins utilisé. De plus, de nombreuses solutions sont en train d’être trouvées afin de référencer un site en flash.

La roue va-t-elle tournée pour Adobe Flash? Histoire à suivre.

Natacha Doiselet

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s