That’s all Folks !

Générique de fin du cartoon Looney Tunes, par la Warner Bros

Pourquoi l’animation fascine-t-elle ? Sans doute par son côté magique et improbable, qui lui permet de donner vie à tout ce qui est inanimé : des dessins, des marionnettes, du sable, de la pâte à modeler…

Comparable à une forme d’illusionnisme, l’animation n’est pourtant qu’une succession de dessins qui génère un mouvement. La cadence de projection du cinéma étant de 24 images par seconde, il faudrait, pour reconstituer une seconde de mouvement, 24 dessins.

Suivant cette logique, le nombre de dessins qu’il faudrait pour faire un moyen métrage ou même un épisode de 13 minutes en dessin animé serait alors considérable. Pourtant, à force de pratique, il a été remarqué que seuls les mouvements rapides nécessitent beaucoup d’information (donc énormément de dessins) afin que l’œil et le cerveau reconstituent une continuité souple dans le mouvement. De ce fait, l’utilisation du double dessin (même dessin exposé deux fois à la suite) permet de réduire le nombre de dessins par deux mais aussi de garder une certaine fluidité dans le mouvement.

Lire la suite

Publicités

Teenage Stories – Gulliver revisité par Julia Fullerton-Batten

yygpKbDS1082MDCyMLQw0EtOyTPUS87JL01Jy8xJLdYrSkzOLi5ITE4Fi-kl5-fqm1oamJuY6GUVpAMA-368xAUTO-center    Julia Fullerton-Batten est né en 1970 à Brême, en Allemagne. Son père était un photographe passionné, elle lui a alors emprunté sa caméra au début de son adolescence.
Elle s’est faite connaitre grâce à notamment deux séries de photos : la première étant « In between » où les modèles lévitent au milieu de scènes quotidiennes, comme détachés de la réalité. Et « Teenage stories », qui met en scène des adolescentes géantes dans un monde lilliputien.

Ce dernier travail, peut être considéré comme autobiographique dans le sens où l’auteur évoque pour beaucoup ses propres souvenirs et sentiments d’autrefois.
Pour son projet photographique « Teenage stories », Julia Fullerton-Batten, lauréate du Prix HSBC pour Photographie 2007, a été sélectionné selon le critère suivant « travailler sur des représentations du réel, sans exclusive de mode de traitement ou d’approche ». Lire la suite

1, 2, 3D ! La troisième révolution industrielle ?

8559_makerbot-lands-manhattan-see-their-new-3d-printer-action

Depuis plusieurs années, l’imprimante 3D, cette machine incroyable, est utilisée par les professionnels et est en passe, depuis environ deux ans, de rentrer dans le quotidien de madame et monsieur tout le monde. Mais qui est-elle ? Et quelle est son utilité ?
Certains vont jusqu’à parler d’une troisième révolution industrielle, mais comment un tel objet peut bouleverser nos habitudes de production et de consommation ?
Après des années de stagnation, cette industrie devrait peser 5 milliards de dollars en 2020, selon le cabinet Wohlers Associates. Lire la suite

La musique vous permet de devenir imprévisible

Björk Guðmundsdóttir, bien plus connue sous le pseudonyme Björk est une artiste islandaise pluridisciplinaire.

Chanteuse/musicienne, il est difficile de catégoriser sa musique avec précision : électro-pop, pop underground, pop expérimentale, trip-hop… Active depuis son plus jeune âge, Björk est surtout connue pour sa marginalité et son originalité : excentrique autant par sa voix que pour le choix de ses collaborations, Björk donnera naissance a des ovnis multimédias, tant par leurs formes que leur contenu.

L’exemple même est son dernier album, nommé Biophilia. Le titre Biophilia (ou biophilie, en français) fait référence à une théorie popularisée par Edward Osborne Wilson dans son livre Biophilia, en 1984. L’hypothèse de la biophilie prétend qu’il y aurait un lien instinctif entre les êtres humains et les autres systèmes vivants, que les affiliations profondes des humains avec la nature seraient ancrées dans notre biologie. Biophilia est une exploration multimédia de la musique, de la nature et de la technologie. Comprenant musique originale, clips musicaux, œuvres d’art interactives et pédagogiques mais aussi artefacts musicaux, Biophilia est disponible sous la forme de dix chansons/applications pour tablettes mobiles auxquelles vous pouvez accéder à travers une galaxie en trois dimensions. Les dix morceaux de l’album sont liés à dix thèmes scientifiques couvrant des champs de recherches aussi vastes que l’origine de l’univers, la croissance des cristaux, la matière noire ou encore le développement durable.
Lire la suite