INTRODUCTION A L’ANALYSE DE L’IMAGE – Par Martine Joly

Couverture
« Introduction à l’analyse de l’image » est un court ouvrage cherchant à enseigner comment lire et interpréter une image.

Un aspect plutôt éducatif est présent tout au long de la lecture de l’ouvrage, ce qui s’explique en grande partie par la profession de son auteur, Martine Joly, professeur à l’université de Bordeaux 3 spécialisé dans l’information et la communication.

 

Dans une première partie très théorique de son œuvre, l’auteur a choisi de lister et d’étudier les nombreux sens auxquels le mot « image » se rapporte. Nous partons alors de son origine latine «imago » désignant les masques mortuaires, et arrivons à des concepts d’images mentales et artificielles. L’auteur place dans l’image mentale des éléments interprétés par l’homme tels que les ombres, les reflets ou les rêves, et dans l’image artificielle les reproductions de la réalité faites par l’homme (le dessin ou la télévision par exemple). Il choisit d’aborder dans cette même partie la théorie sémiotique, à savoir l’étude des signes et leur signification. Il distingue 3 types de signes, l’icône (ressemblant), l’indice (relation directe), et le symbole (associé conventionnellement). Pour cela, il s’appuie sur les travaux de Charles Sanders Peirce, considéré comme le père de la pratique.

Modèle triadique du signe selon Peirce

Modèle triadique du signe selon Peirce

Dans la deuxième partie de son œuvre, Martine Joly évoque les enjeux et la méthode de l’analyse de l’image. L’auteur semble, dans cette partie, chercher à justifier son intérêt porté à la sémiologie et tenter de nous la transmettre. Il évoque une stimulation de l’interprétation créative portée par sa pratique. Une certaine frustration de sa part nous est communiquée par le nombre conséquent de pages durant lesquelles il cherche à dénoncer les résistances que l’on peut avoir vis-à-vis de sa pratique. Il introduit également le concept de signe linguistique et de message, aidé par les travaux de Ferdinand de Saussure et de Roman Jakobson.

Schéma de Jakobson

Schéma de Jakobson

Schéma de Saussure

Schéma de Saussure

 

 

 

 

 

 

Dans une troisième partie, l’auteur utilise les concepts évoqués précédemment pour analyser des images de publicité (illustrées dans l’ouvrage). Il prend comme sujet d’étude la publicité « marlboro classics », et nous expose l’analyse de l’affiche des pâtes « Panzani » par Roland Barthes, sémiologue français. Sont cités et interprétés les différents signes iconiques (motifs figuratifs) et les signifiants plastiques de l’image, à savoir le cadre, le cadrage, l’angle de prise de vue, le choix de l’objectif, la composition, les formes, les dimensions, les couleurs, l’éclairage, et la texture.

marlboro-ed92bpanzani

 

Cette œuvre n’offre pas directement de conseil pour la création d’une image, mais permet l’analyse et la critique complète de l’ensemble de ses composants. Une bonne connaissance de ces procédés ne pourra conduire qu’à un meilleur processus de création.

« Nous espérons avoir montré que la lecture de l’image, enrichie par l’effort de l’analyse, peut devenir un moment privilégié pour l’exercice d’un esprit critique, qui, conscient de l’histoire de la représentation visuelle dans laquelle elle s’inscrit comme de sa relativité, pourra y puiser l’énergie d’une interprétation créative. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s