Le cyberespace dans la littérature et le cinéma

Qu’est-ce que le cyberespace ?

Le cyberespace serait un « ensemble de données numérisées constituant un univers d’information et un milieu de communication, lié à l’interconnexion mondiale des ordinateurs » (le Petit Robert).
.

Le cyberespace dans la littérature :

True Names

cover

Le mot « cyberespace » a été utilisé pour la première fois dans le roman de William Gibson « Neuromancer », considéré par beaucoup comme l’œuvre pionnière du genre. Il semblerait toutefois que ce concept ait réellement été abordé pour la première fois dans l’œuvre de Vernor Vinge « True Names » écrite en 1981. En effet, on retrouve dans cette œuvre des civilisations intergalactiques communiquant les unes avec les autres dans des lieux de rassemblements immatériels que l’on pourrait comparer aux groupes de discussions Usenet créés en 1979 (rappelons que l’internet que nous utilisons n’a été mis en place qu’en 1989).
.

Neuromancer

cover

« Neuromancer », écrit 3 ans après « True Names », utilise pour la première fois le terme de cyberespace. Considéré comme le roman fondateur du mouvement Cyberpunk, il présente un monde dystopique où des pirates du cyberespace se connectent à un réseau informatique, une matrice, via une prise neuronale et des électrodes. Leur est ainsi permis une immersion visuelle et sensorielle dans un espace constitué par la représentation graphique et spatiale des données traitées par ce réseau informatique.
Une adaptation cinématographique est prévue par les studios holly-woodiens pour 2014.

cover

cover

En 1992, Neal Stephenson imagine le monde du Metaverse dans son roman « Snow Crash ». Ce monde immersif de réalité virtuelle héberge des utilisateurs pouvant interagir socialement et économiquement. Neal Stephenson essaie de répondre dans son œuvre à des problématiques encore pertinentes aujourd’hui telles que la présence d’une communication non-verbal et d’expressions faciales des avatars utilisés par les utilisateurs du Metaverse. Ce monde virtuel est présenté comme un véritable pays, le  « Franchulate », dont les lois sont définies par les codes informatiques qui le composent, et dont l’activité économique s’effectue par l’attribution de richesses du monde réel. Ce monde est constitué de rues, de bâtiments, de parcs, mais également d’éléments ne référant pas au réel, décrits comme « des spectacles de lumières évoluant au-dessus des têtes où les règles de l’espace-temps tridimensionnelle sont ignorées ».
.

Le cyberespace dans le cinéma :

cover

cover

En 1982 sort le long métrage « Tron » réalisé par Steven Lisberger. Dans cette œuvre, un personnage est dématérialisé et intégré au sein d’un réseau de jeux vidéo. Le cyberespace y présente des structures polygonales traversées par des faisceaux lumineux s’apparentant à des circuits informatiques. Le réalisateur met en parallèle le « monde réel » et son « monde virtuel » de par leur apparence et leur fonctionnement. En effet, dans le film, un programme d’intelligence artificiel (le Master Control Program) s’approprie d’autres logiciels pour se développer. Le scénario ayant été écrit en période de guerre froide, dans un contexte de forte permissivité de la part de Donald Reagan à l’égard des entreprises, un rapprochement peut facilement être fait avec le rachat d’entreprises effectué par les grands groupes financiers.

tron-double

Les programmes, eux, sont représentés sous forme humaine, à l’image de leur créateur qu’ils perçoivent comme des dieux. L’expression de sentiments très humains de la part de ces programmes peu certes souligner notre « inconscience » ou notre orgueil à vouloir créer de nouvelles entités pensantes, mais cela reste toutefois assez peu réaliste, même aujourd’hui, compte tenu des limites de nos intelligences artificielles.

screen-tron-perso

En 2010, la série animée « South Park » a repris fidèlement le modèle de « Tron » pour modéliser le site-web facebook. Ce sont cette fois ci les comptes utilisateurs qui se sont retrouvés humanisés pour souligner la pauvreté des interactions entre les utilisateurs du site. On peut noter que la série s’était déjà servie du film pour représenter un Moïse à l’image du Master Control Program de l’œuvre de Lisberger.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Le cyberespace dans la littérature et le cinéma »

  1. Je pense qu’on peut citer quelques citations fondatrices de l’idée de cyberespace (cyberspace, contraction des mots anglais cybernetics et space) :
     » une hallucination consensuelle vécue quotidiennement en toute légalité par des dizaines de millions d’opérateurs, dans tous les pays, par des enfants à qui des concepts mathématiques sont ainsi enseignés… Une représentation graphique de données extraites des mémoires de tous les ordinateurs du système humain  » William Gibson.
     » Le cyberspace y désigne l’univers des réseaux numériques comme lieu de rencontres et d’aventures, enjeu de conflits mondiaux, nouvelle frontières économique et culturelle.(…) Le cyberspace désigne moins les nouveaux supports de l’information que les modes originaux de création, de navigation dans la connaissance et de relation sociale qu’ils permettent  » Pierre Levy.

    On peut également penser au cyberespace décrit dans Ghost in the Shell. Dans ce film d’animation japonaise, le cyberespace est un internet dans lequel il est possible de s’immerger totalement. Dans ce monde où les hommes sont nombreux à adopter des prothèses robotiques, la question principalement posée est la définition de l’être humain. Le cyberspace pose alors ces même questions, surtout qu’à

    [SPOILER]
    …la fin du film Ghost in the Shell, l’esprit de l’héroïne fusionne avec le cyberespace et son esprit continue à vivre à l’intérieur de ce dernier.
    [/SPOILER]

    A noter que la représentation utilisée par le film a été reproduite a été reproduite sur un stand promotionnel. http://www.semageek.com/une-immersion-dans-le-cyberespace-de-ghost-in-the-shell-s-a-c-avec-un-kinect/
    Le joueur peut évoluer dans cet environnement abstrait par le biais d’une kinnect détectant ses mouvement.

    Enfin,il est important de préciser que la notion de cyberespace, d’abord théorique est devenue de facto un synonyme de l’internet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s