« La conquête de l’infini est dans la verticale »

Aby Warburg est né le 13 juin 1866 en Allemagne. Enfant d’une riche famille de banquiers juifs, il entre à l’Université de Bonn en 1866 pour y étudier l’art.
Il y consacrera sa vie.
Mort le 26 octobre 1929 à l’age de 63 ans, Aby Warburg sera connu à titre posthume comme un historien de l’Art (il se définira lui même comme historien des images et non pas de l’Art), précurseur de l’iconologie (étude des images dans une perspective sociale et historique en s’interrogeant sur les conditions de productions des dites images ainsi que le messages qu’elles véhiculent.).

Aby Warburg - 1900

Aby Warburg – 1900

En 1900, suite à un accord passé avec son frère Max, Aby Warburg entreprend l’acquisition de livres qui constitueront sa future bibliothèque (Kulturwissenschaftliche Bibliothek Warburg, abrégée KBW).
D’une nature psychique fragile, il effectuera de nombreux séjours dans des cliniques neurologiques, pour finir diagnostiqué schizophrène et maniaco-dépressif par le psychiatre Ludwig Binswanger, exerçant au sanatorium de Kreuzlingen (Suisse).
Il quittera le sanatorium en 1924, considéré comme guéri et retrouvera sa bibliothèque dont l’historien d’Art Fritz Saxl avait la gestion durant son absence.

De 1925 à 1926, la KBW sera construite à coté de la maison familiale : Warburg y donnera des séminaires, dans la salle de lecture jusqu’en 1929.

C’est en 1926 qu’on peut dater le début du plus vaste projet de Warburg : Mnémosyne. La mort brutale de l’historien interrompra le projet. Pour finir, la pression et la menace qu’exercera la montée du nazisme en Allemagne feront déménager la KBW (bibliothèque, photothèque et archives) à Londres où elle demeure toujours.
Lire la suite

Publicités

« L’inquiétante étrangeté » par S.Freud.

 L’inquiétante étrangeté est un essai paru en 1919 dans lequel S.Freud analyse la notion allemande de « unheimlich ». Ce terme pourrait se traduire en français par « l’inquiétante étrangeté » cependant ce n’est pas la traduction réelle de ce mot qui n’a en vérité pas d’équivalent dans une autre langue.

Etrangete--L-Inquietante--Freud

« L’inquiétante étrangeté » se décrit comme la sensation que l’on peut ressentir face à un objet, une chose du quotidien qui nous mettrait mal à l’aise sans que l’on sache vraiment pourquoi. C’est par exemple le cas pour les poupées de cire ou les automates, et d’une manière plus générale tout ce dont on ne sait pas si c’est vivant ou mort.

  Lire la suite