« La conquête de l’infini est dans la verticale »

Aby Warburg est né le 13 juin 1866 en Allemagne. Enfant d’une riche famille de banquiers juifs, il entre à l’Université de Bonn en 1866 pour y étudier l’art.
Il y consacrera sa vie.
Mort le 26 octobre 1929 à l’age de 63 ans, Aby Warburg sera connu à titre posthume comme un historien de l’Art (il se définira lui même comme historien des images et non pas de l’Art), précurseur de l’iconologie (étude des images dans une perspective sociale et historique en s’interrogeant sur les conditions de productions des dites images ainsi que le messages qu’elles véhiculent.).

Aby Warburg - 1900

Aby Warburg – 1900

En 1900, suite à un accord passé avec son frère Max, Aby Warburg entreprend l’acquisition de livres qui constitueront sa future bibliothèque (Kulturwissenschaftliche Bibliothek Warburg, abrégée KBW).
D’une nature psychique fragile, il effectuera de nombreux séjours dans des cliniques neurologiques, pour finir diagnostiqué schizophrène et maniaco-dépressif par le psychiatre Ludwig Binswanger, exerçant au sanatorium de Kreuzlingen (Suisse).
Il quittera le sanatorium en 1924, considéré comme guéri et retrouvera sa bibliothèque dont l’historien d’Art Fritz Saxl avait la gestion durant son absence.

De 1925 à 1926, la KBW sera construite à coté de la maison familiale : Warburg y donnera des séminaires, dans la salle de lecture jusqu’en 1929.

C’est en 1926 qu’on peut dater le début du plus vaste projet de Warburg : Mnémosyne. La mort brutale de l’historien interrompra le projet. Pour finir, la pression et la menace qu’exercera la montée du nazisme en Allemagne feront déménager la KBW (bibliothèque, photothèque et archives) à Londres où elle demeure toujours.

La mémoire, centre de l’univers « Warburgien »

Pour comprendre l’œuvre de Warburg, il faut avant tout comprendre les préoccupations de l’historien : le titre de son œuvre indique clairement combien la mémoire est importante. Warburg, dans l’Atlas Mnémosyne, se rapporte à la mémoire de deux manières :

  1. la réunion de livres et images qui préservent la mémoire de la pensée rationnelle et réaliste du passé
  2. la spatialisation de la mémoire par la conservation de la disposition et l’architecture de la bibliothèque

Pour Aby Warburg, « la mémoire est une force qui se manifeste au cours de la destinée humaine en tant qu’héritage commun »

« La mémoire n’est qu’une collection choisie d’excitations auxquelles répondent des manifestations.[…] La question est de savoir comment naissent les expressions phonétiques ou figurées ; selon quel sentiment ou quel point de vue, conscient ou inconscient, elles sont conservées dans les archives de la mémoire , et s’il existe des lois selon lesquelles elles s’y déposent et émergent à nouveau.[…]

Toute l’humanité est, à toutes les époques et pour toujours, schizophrène. »

-Le Rite du serpent, Aby Warburg-

Pour l’historien, la mémoire récolte des impressions primitives phobiques contre lesquelles l’homme luttera en se créant des êtres mythiques, mais aussi accumule des mots et images qui vont permettre à l’homme de construire un monde objectif.

Aby Warburg cherchera donc à affirmer ou à édifier des liens entre les époques à partir de l’examen des images. Tout l’intérêt de la démarche de Warburg réside dans l’importance qu’accorde l’historien à ce qui rend l’image compréhensible et intelligible : la vie des hommes, leurs passions, leurs peurs et leurs désirs, leurs activités, leurs modes de pensée…

Aby Warburg dans sa bibliothèque

Aby Warburg dans sa bibliothèque

Le classement de la bibliothèque joue un rôle essentiel dans l’œuvre et la démarche de Warburg : il ne repose pas sur l’ordre connu et adopté par les bibliothèques publiques (ordre alphabétique, ordre thématique, les deux) mais sur les grands thèmes sur lesquels il travaillera, en y incluant par la suite ceux de ses étudiants. Ainsi, Warburg notera très rapidement que le classement et la disposition des livres favorisent leur mémorisation.

La KBW [Kunstwissenschaftliche Bibliothek Warburg] (salle de lecture)

La KBW (salle de lecture)

Warburg organisera la KBW selon la loi qu’il nommera « la loi du bon voisinage » : chaque livre feuilleté par un lecteur doit être entouré d’autres ouvrages classés selon les critères de l’historien pour lui permettre de découvrir un livre classé à proximité de celui qu’il cherchait. Ernst Cassirer qualifiera ce classement non pas « comme une simple collection de livres, mais [comme] une somme de problèmes. »

L’atlas Mnémosyne

Warbrurg travaillera sur ce projet de 1924 jusqu’à sa mort. Mnémosyne fait obligatoirement référence à la Déesse de la Mémoire dans la mythologie grecque. L’atlas Mnémosyne forme le plus important et arriviste corpus d’images jamais rassemblé, dont l’origine et l’évolution sont étroitement nouées à la pratique discursive de Warburg et au mode de propagation du savoir qu’il prônait.

Atlas Mnémosyne, planches d’œuvres de Rembrandt, 1926

Atlas Mnémosyne, planches d’œuvres de Rembrandt, 1926

La publication de l’ Atlas Mnémosyne, par les éditions L’écarquillé, a permis à Roland Recht d’accompagner l’œuvre de Waburg d’un essai complet et juste sur le travail de l’historien. Entre philosophie, sociologie, éthologie, l’essai de Roland Recht nous donne les clés pour comprendre et apprécier dans toute sa splendeur l’Atlas.

Atlas Mnémosyne, exposition "Ovid", 1927

Atlas Mnémosyne, exposition « Ovid », 1927

Warburg traversera les époques et les civilisation en cherchant la syntaxe visuelle commune à l’Homme.

Émouvant, intriguant, inspirant (Visual Studies…), humaniste, audacieux, visionnaire parfois même énervant, le travail de Warburg est pourtant devenu aujourd’hui un passage obligatoire dans la compréhension des enjeux de l’histoire de l’Art.

L'Atlas Mnémosyne [Broché] Aby Warburg 230 x 335 mm, 200 pages. Éditions L'écarquillé

L’Atlas Mnémosyne [Broché]
Aby Warburg
230 x 335 mm, 200 pages.
Éditions L’écarquillé

A.PITAT

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s