Hatsune Miku, du programme informatique à la superstar

9b4355a173faeb500ab1e837cf4f34c6dfbb2422_tn647x298

Le 9 Mars 2010, s’est déroulé à Tokyo un concert pour le moins hors du commun. Devant une salle comble, Hatsune Miku, chanteuse devenue star du haut de ses 16 ans, fait son apparition sur scène et embrase la foule de sa voix synthétique. Simple précision, Hatsune Miku n’existe pas.


Hatsune Miku, (composé des caractères japonais Hatsu= premier, Ne= son, Miku= Future) est un logiciel de type synthétiseur vocal, qui après l’enregistrement de la voix d’une personne réelle peut créer une bande son qui peut servir à reconstituer des phrases jusqu’à en faire une chanson. De manière plus simple, il s’agit d’un programme informatique qui chante.


vocaloid-2-screenshot

De ce fait, Hatsune Miku est le nom d’une banque de voix crée pour accompagner le programme de synthèse vocale « Vocaloid 2 » réalisé et sorti le 31 Aout 2007 par la société Crypton Future Média. Elle est la deuxième génération de synthèse de chant « Vocaloid » dont la première génération a vu le jour en 2003. Sa voix est issue de la chanteuse Saki Fujita, connue pour avoir interprété de nombreux génériques de dessins animés japonais.


Ainsi, Hatsune Miku n’a pas été conçu à la base pour devenir un personnage virtuel célèbre et adulé mais plutôt comme mascotte imprimée sur une jaquette ou un emballage en carton afin de rendre le logiciel plus vivant et plus attrayant. Une personnification du programme informatique en quelque sorte.


vocaloid2

Cette dernière aurait très bien pu en rester à ce statut s’il n’y aurait pas eu un gigantesque engouement créatif autour du logiciel. En effet, de nombreux musiciens, autant amateurs que professionnels, ont profité des nombreuses possibilités qu’offrent le programme pour créer des musiques basées sur sa voix et les poster sur le site Nico Nico Douga (un site de partage de vidéos sur internet très connu au Japon qui a pour particularité, en plus d’être en japonais, de diffuser en direct sur l’écran même de la vidéo les commentaires des internautes).


C’est grâce à une vidéo, publiée en 2007 par un acheteur du logiciel en question, mettant en scène Hatsune Miku avec un poireau tournoyant dans ses mains dans une reprise de Ievan Polkka (une chanson populaire finlandaise du groupe Loituma) que cette vidéo a attiré la curiosité de nombreux internautes, tout en démontrant le potentiel de création du logiciel. Dès lors, les producteurs et designer d’Hatsune Miku acceptèrent de faire du poireau le totem de la chanteuse, au point de le retrouver entre les mains de cette dernière dans l’ensemble des produits dérivés.


0

Dès lors, l’effervescence autour d’Hatsune Miku n’a fait que grandir, voyant sa base de fans augmenter mois après mois, donnant lieu à de nombreuses collaborations entre designer et musiciens qui s’achevaient sur la réalisation de clips musicaux la mettant en scène. Parmi la centaine de créations qui étaient publiées chaque mois sur internet, certaines pouvaient atteindre des millions de vues.


Hatsune Miku peut tout faire, et ce grâce à ses nombreux supporteurs dont certains ont même permis la création en 2008 d’un logiciel gratuit généré par Higuchi Yuu permettant de générer des vidéos en 3D en utilisant pour personnage Hatsune Miku.

Surfant cette vague d’engouement, la société Crypton Future Media a décidé créer de nouveaux logiciels avec de nouvelles voix qui pourraient collaborer avec celle d’Hatsune Miku. Ouvrant ainsi la possibilité de réaliser des collaborations de plusieurs voix synthétiques dans une même chanson.


ME0000998506_2

En 2010, Hatsune Miku apparut pour la première fois sur scène pour une série de concert devant des centaines de fans sous une forme dite « holographique ». Bien que la cantatrice japonaise ne peut pas être considérée comme un hologramme puisqu’il s’agit en réalité d’une projection d’une image en 3D sur une plaque de verre, donnant ainsi l’impression de profondeur, cette dernière est accompagnée par un véritable orchestre qui se synchronise avec ses mouvements déjà enregistrés.


On peut mesurer à partir de ses concerts que sa popularité dépasse largement les frontières de son pays natal puisqu’elle est classée en Mai 2011 comme la 15ème chanteuse la plus connue en Chine. Elle réalisa également une tournée internationale, avec de nombreuses dates et des passages remarqués à Paris.


Elle apparaît également dans une série de publicités japonaises dont les plus marquantes sont celles pour la voiture Toyota Corolla ainsi que pour Google Chrome.


En 2013, la troisième génération de Vocaloids sort le 31 Aout, Hatsune Miku peut désormais parler le japonais et le Francais.


En conclusion, Hatsune Miku est l’un des exemples les plus probants de la créativité collective par le biais d’internet, où de nombreuses personnes éloignées géographiquement mais liés par une même passion peuvent créer une superstar de la chanson qui n’en finira pas de nous surprendre pour les années à venir.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s