Théorie de l’acte d’image: Horst Bredekamp

 

 

 

 

Horst Bredekamp L’auteur du livre: « Théorie de l’acte de l’image » Philosophe et professeur d’histoire de l’art à l’Université Humboldt à Berlin. Il analyse l’art comme médiateur des conflits sociaux.

 

 

 

 


“l’image, en tant qu’artefact créé par les humains, ne possède pas de vie propre, et pourtant elle développe une présence, une puissance, qui emporte celui qui la regarde”


 

Horst Bredekamp – théorie de l’acte d’image

 

Platon, Léonard de Vinci, Lacan, Heidegger ou encore Warburg : nombreux sont ceux qui ont tenté de percer le mystère de la puissance effective de l’image. Dans :    « Théorie de l’acte de l’image » Horst Bredekamp  voit que dans une société marquée par le visuel, les images ont une présence propre qui nous tiens captifs. Cette théorie ne peut prendre un sens que si l’on considère le rapport entre l’image et le spectateur comme un réseau de relations complexes, autrement dit dans une vision entre la production et la réception de l’image.

 

 

 

Pour Horst Bredekamp, l’œuvre, une fois réalisée, possède une énergie qui lui fait dépasser le sens que l’auteur a voulu y mettre. Ce semblant d’autonomie que l’image semble posséder n’est que la manifestation et le résultat d’une des caractéristiques intrinsèques à l’image : sa capacité effective de provoquer une réaction immédiate ou une action réfléchie chez le spectateur, l’image ainsi prend le sens que le (ou les) spectateur lui attribue dans un contexte, état d’âme et des circonstances bien précises, faisant ainsi du sens de l’image une variable qui ne peut être définie que si l’on comprend les paramètres qui l’accompagnent qui sont infiniment variés, c’est une sorte d’autonomie que personne ne peut entièrement contrôler ni le créateur ni le récepteur. Cette dite autonomie que l’image possède entraîne ainsi le spectateur dans des états émotionnels que personne ne peut prévoir avec précision.

Si l’image a ce caractère ambigu qui lui permet de s’offrir à toutes les interprétations ,c’est parce qu’elle n’est pas une représentation précise de la réalité, mais plutôt une représentation subjective du réel, une fabrication. Ce caractère illusoire est intrinsèque même à la notion de l’image. Un des exemples les plus forts est celui de l’image journalistique. L’image journalistique se veut neutre et objective, pour ce faire les photojournalistes utilisent des techniques et des méthodes d’approche jugées neutres, cependant l’image qui est produite par le photographe dans un moment précis est sujette à beaucoup de choix subjectifs que son créateur a fait lors de sa prise : l’angle de prise, l’objectif utilisé, l’exposition choisie, le sujet choisi et le sujet omis, etc. … ces éléments font ainsi que la réalité supposée être capturée sur l’image soit biaisée et déformée par le processus même de capture photographique, s’ajoute à ces éléments le contexte où l’image va apparaître et le commentaire qui lui sera désigné, ce dernier peut varier d’un contexte à un autre altérant par conséquent toute la représentation de la réalité que l’image peut suggérer.

La portée représentative de l’image peut aussi bien générer des réactions émotionnelles et émotives chez le petit spectateur que chambouler la politique mondiale ; tel est le cas de la photo d’Aylan, cet enfant kurde retrouvé mort sur une plage turque. Une seule image a donc divisé les idées fondamentales de la politique européenne et, par conséquent, mondiale en deux courants, le premier repoussant l’effet émotif de l’image et l’autre l’acceptant.

Le pouvoir de l’image est particulier qu’aucun autre medium ne peut le dépasser ; le texte et le mot n’ont pas cette particularité de l’image, celle de flouter les barrières entre le réel et le virtuel et entre la réalité et la vérité représentative.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s