« Reflecting pool » de Bill Viola

Bill Viola est considéré comme l’un des grand nom de l’art vidéo. Cet américain né en 1951 commence sa carrière d’artiste vidéaste dans les années 70 en participant à des manifestations  avec des artistes comme Nam June Paik, Bruce Nauman, Richard Serra, …

SplitScreen "Reflecting Pool" Bill Viola Lire la suite

Publicités

Le cyberespace dans la littérature et le cinéma

Qu’est-ce que le cyberespace ?

Le cyberespace serait un « ensemble de données numérisées constituant un univers d’information et un milieu de communication, lié à l’interconnexion mondiale des ordinateurs » (le Petit Robert).
Lire la suite

KEO : participez au futur de l’Humanité

Qui n’a jamais rêvé, l’espace d’un instant, que les aliens existent. Qui n’a jamais espéré qu’un jour, une forme de vie se révèle à nous, sur une autre planète, dans un système solaire. Qui n’a jamais imaginé ce à quoi notre futur pourrait ressembler dans plusieurs siècles ?

Le cinéma, la littérature, la bande dessinée sont parmi les vecteurs les plus utilisés pour affirmer ce désir presque utopique d’avoir contact avec une forme de vie extraterrestre ou pour imaginer ce à quoi la vie sur Terre ressemblerait dans plus de 500 ans.

Lire la suite

L’art ASCII

ascii_artLe code ASCII, American Standard Code for Information Interchange, traduit Code Americain Standard pour l’Echange d’Informations, est un code informatique qui permet de transcrire chaque caractère d’écriture en code numérique.

Quelques notions d’informatiques

Les disques durs des ordinateurs ne peuvent contenir que du code numérique. Chaque élément en mémoire sur une machine est obligatoirement codé. Il existe plusieurs codes informatiques. Le code de base numérique est le code binaire, pouvant prendre deux valeurs, 0 ou 1. Un bit correspond à une valeur de ce code.

Lire la suite

La photographie d’identité dans tous ses états!

Le XXème siècle marque le temps de l’industrie de la photo d’identité, mais surtout de ses détournements artistiques.

Avant d’aller plus loin il me semble important de re situer le contexte historique de la naissance de la photographie d’identité. C’est a Alphonse Bertillon que l’on doit son apparition, avec les codes strictes que l’on connait de nos jours. Il est recruté sur les recommandations de son père par la Préfecture de Police de Paris pour établir les fiches signalétiques de malfaiteurs. Constatant inefficacité du système de classement de l’époque, il met au point une nouvelle méthode. En effet il décide d’ajouter de manière systématique pour les nouvelles fiches une image photographique codifiée, autrement appelée photographie d’identité.

Fiche Judiciaire, Alphonse Bertillon

« Le « bertillonnage » repose sur la réalisation systématique de fiches signalétiques individuelles, de format 14, 6 x 15 cm. Chaque fiche comprend au recto une double photographie de face et de profil, les observations anthropométriques, les renseignements chromatiques et les renseignements descriptifs. » C’est ainsi qu’est apparue le style de photographie que tout le monde a du faire au moins une fois dans sa vie, pour des fins administratives, juridiques ou encore ludiques; la photographie d’identité.

« Photographiez-vous vous-même ! Huit photos en huit minutes », c’est ce que nous  proposent les toutes premières machines de photographies automatiques et en libre-service, autrement appelées photomaton, entre la fin du XIXème et le début du XXème siècle. C’est ainsi un long cheminement qui a déplacé petit a petit la photographie de portrait vers une photo d’identité industrielle et accessible à tous.  Le photomaton, ce n’est pas seulement un procédé de prise de vue, c’est aussi une représentation, un portrait, une identité. Zone intermédiaire entre espace public et espace privé, a demi ouvert, a demi clos, elle est le lieu idéal de l’introspection, celui dans lequel seul, on se retrouve nez à nez avec nous même et notre propre identité. En guise de rideau, il s’agit là d’un morceau de tissu, souvent bleu, parfois rouge, qui arrive à mi-hauteur d’une cabine destinée, normalement, à fabriquer des autoportraits. A demi caché, a demi ouvert sur l’espace public, ce rideau masque l’identité ou plus exactement le visage de la personne, il la rend anonyme a la vue du public. Lire la suite

Art, développement durable et culture : une association réussie qui s’appelle COAL

ImageCOAL : Coalition pour l’art et le développement durable, est une association créée en 2008 en France. C’est une initiative d’un groupe constitué d’artistes contemporains et de professionnels du développement durable et de la recherche dont le but est de faire naitre une culture de l’écologie.

Le développement durable, l’art contemporain, la culture et l’écologie se retrouvent réunis autour d’un même et grand projet. Les créateurs de cette union cherchent à sensibiliser par l’intermédiaire de la création et espèrent un véritable changement de notre rapport à la nature.

Lire la suite